Accueil Réflexions Libération…

Libération…

7
1
1,019

Quand j’ai commencé à parler de mes penchants et que j’ai vu que mon homme ne changeait pas de regard sur moi, qu’Il m’acceptait, m’aimait toujours, je me suis sentie libérée d’un poids…

Je ne me suis pas sentie jugée… et ça m’a fait un bien fou…

Mais le fait qu’Il me demande d’être sa soumise fut vraiment la libération… je peux être moi… vraiment, entièrement… ne pas avoir honte de mes envies d’être à Ses pieds, c’est là qu’Il aime que je sois…

Et la cerise sur le gâteau, c’est que ça a donné un nouvel élan à notre couple, pas que l’amour que nous nous portons diminuait mais la routine s’installe avec le temps, sans parler des contraintes de la vie qui font qu’on pense, qu’on prend moins de temps pour le couple… Maintenant, nous parlons plus, nous passons plus de temps ensemble… Tout n’est pas forcément facile, j’ai, à ce qu’il parait un petit coté rebelle, mais ça vaut vraiment le coup de s’accrocher car au bout du compte, il y a beaucoup plus de positif que de négatif …. Nous apprenons à nous connaitre sous un autre angle… c’est très excitant et stimulant intellectuellement…

  • affiche-12565-0-340-90

    « Histoire d’Ô »

        Il s’agit d’un film de 1975 de Just Jackyn, adapté du livre de P…
  • 42050big

    « La rencontre »

    Cette fois ci, je vais vous parler d’un de mes plus gros coup de cœur en matière de …
  • Plus loin… partie 2

    Il sortit de la cuisine et alla dans le salon. Il s’installa dans le fauteuil qui Lu…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Elenna
  • caa748a2f6c58003d5c7eed414a8388d_500

    Ce dont j’ai besoin en tant que soumise

    C’est vraiment délicat de savoir exactement ce dont on a besoin je trouve, on connai…
  • images (6)

    Electron libre

    Il y a quelques temps, j’avais écrit sur le fait de ne pas savoir de quel monde je s…
  • 16142251_113296162515588_3672877131245816484_n

    Une question intéressante

    Ma fidèle lectrice et amie grâce à qui je me suis vendue hier pour mon retard de publicati…
Charger d'autres écrits dans Réflexions

7 Commentaires

  1. Splendorsolis

    14 janvier 2017 à 9 h 41 min

    Bonjour,
    Je tiens à vous remercier pour votre blog.
    Exprimez à votre Maître que ce message est le premier et dernier de ma part.
    La délivrance:
    Il y a vingt ans, je l’ai vu alors que je n’avais rien planifié.
    J’y ai découvert ma déesse, une beauté que je venais de choisir pour femme, maman, objet de mes désirs sexuel, et soumise à mes pieds alors qu’elle ne m’avait pas encore remarqué.
    Le coup de foudre fut immédiat pour nous deux. Inexplicable
    Comment livrer ces informations dès les premières minutes, les premiers jours, les mois, les années. Quelques secondes pour la beauté, la protection, plusieurs semaines pour un véritable « je t’aime » puis une partie du reste très vite. A l’exception d’une chose est non des moindre.
    Il m’a fallu 19 ans pour communiquer sur la dernière pensée d’elle, lors de notre rencontre.
    Oui, vous avez entièrement raison: Quand on aime et peur de tout perdre : son unique trésor, femme, épouse, mère de nos enfants et qui est follement amoureuse. Juste pour un absolu (plus que de simples petits accessoires dans une relation charnelle), c’est anxiogène de se retrouver dans cette situation.
    Mais à mon grand regret, je ne maîtrise pas Chronos, et dix-neuf ans de patience c’était trop long pour cet unique secret de mon moi : elle ne s’enchaînera pas à moi juste par télépathie !
    J’ai dû donc parler avec le risque mais je me disais que le moment était enfin arrivé.
    C’est une réelle « La Délivrance »
    Vous et vos amies aux partages de vie si douce, sans vulgarité et sans trop voir sans photos ont eu un effet magique.
    « Oui je ne suis pas un pervers comme ces histoires et images effrayantes qui peuvent être véhiculées. »
    Aujourd’hui, elle trouve sa place. Apaisée, calme, humble, douce, absence de la ralette.
    De mon côté, j’ai laissé derrière moi mon sarcasme, ma misanthropie, mes paraboles et ellipse, bref celui que le temps peu rend froid et aigri ou bipolaire. Je suis plus compréhensible dans mes relations, et dans mon langage.
    Elle a toujours été unique, mon ange et elle le restera pour toujours.
    Je suis très fier d’elle, qu’elle soit soumise et indéfiniment mienne.
    Alors oui merci pour vos blogs, ils sont précieux pour elle maintenant
    Et désolé pour mon intrusion dans votre bulle, le jour où votre blog est relooké.
    Bien à vous.
    Splendorsolis.

    Répondre

    • Elenna

      14 janvier 2017 à 20 h 39 min

      Bonsoir Splendorsolis,

      Mon Maître lit tout ce qui se passe par ici, Il a donc bien reçu votre message.

      Ce n’est pas la peine de vous excuser de votre intrusion, qui pour moi n’en est pas une puisque le blog est public, et le fait qu’il soit en cours de relooking ne change rien, il l’a déjà été et le sera surement encore… je me lasse vite niveau déco…
      Je vous remercie de votre témoignage, j’adore ce genre d’histoire qui finit bien et j’aime beaucoup lire la façon dont vous parlez de votre épouse, c’est tellement touchant, c’est mon coté fleur bleue… Vous avez « perdu » 19 ans, mais peut être est ce mieux ainsi, c’est ce que je me dis pour nous, qu’on était peut être pas prêt, qu’on avait d’autre chose à vivre avant en tant que couple, en tant que parents… le plus important est le moment présent et aujourd’hui, tout est bien en phase et c’est merveilleux.

      Je vous souhaite une bonne continuation à tous les 2

      Elenna

      Répondre

    • Largo

      24 mai 2019 à 10 h 58 min

      Bonjour
      Je lis tout ceci et y retrouve l’histoire de ma vie.
      Prendre ce risque de perdre l’épouse, mère, trésor de sa vie en exprimant cette envie indicible.
      J’ai cherché à compenser cela hors du couple, n’en suis pas fier et de fait n’ai jamais trouvé ce que je cherchais

      Aujourd’hui j’ose davantage avec mon épouse qui semble accepter ce début d’ombre de voyage.
      Merci pour vos témoignages de vie.

      Largo

      Répondre

  2. eilahtansnamhcor

    7 septembre 2017 à 18 h 56 min

    Bonjour Elenna. Je suis une soumise débutante et je vous suis depuis un mois. J’ai parcouru votre blog de A à Z et vous m’avez inspirée. Je continue de vous suivre et vis ma D/S de manière personnelle avec mon Maître. Tout comme vous, sans nous soucier des codes ou des règles que voudraient imposer les pratiquants BDSM qui pensent être LA référence. Mais selon ses envies et les miennes.

    A très vite pour continuer la lecture.

    Répondre

    • Elenna

      7 septembre 2017 à 21 h 06 min

      Bonsoir eilahtansnamhcor,
      Merci pour votre message et d’avoir eu le courage de parcourir mon blog depuis le début…
      Vous avez totalement raison, vivez pour vous, pour votre relation et non pour coller à un cadre, une image, du moment que tout est consenti, fait dans le respects des uns et des autres, dans la sécurité et que vous êtes tous les 2 épanouis, c’est le plus important à mes yeux… Le reste, on s’en fout, il n’y a pas une police du BDSM qui va venir nous clouer au pilori sous prétexte qu’on ne serait pas assez ceci ou trop cela.
      Au plaisir de vous recroiser par ici.
      Je vous souhaite une bonne soirée
      Elenna

      Répondre

  3. Chrys

    11 octobre 2017 à 11 h 03 min

    Je n’étais pas venue dans la section réflexions. Quelle belle entrée en matière. Depuis que nous avons passé un cap avec mon Maître on est plus libres. Hier on se faisait aussi la réflexion que nous étions devenu plus complices. Avec beaucoup moins d’engueulade et de tension, enfin surtout de mon côté come tu le sais ;)

    Répondre

    • Elenna

      11 octobre 2017 à 12 h 21 min

      J’ai toujours mon côté teigne mais mes explosions aujourd’hui sont moins fortes et moins fréquentes, ce qui détend tout le monde. Comme quoi aller contre soi n’est pas une bonne idée.

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ne pas se laisser abattre

Ça fait 2 ou 3 jours que je bosse sur cet article… Je viens de passer par une périod…