Accueil Littérature BDSM « Journal intime d’une femme soumise »

« Journal intime d’une femme soumise »

13
0
3,171
9782824602585

Je crée une nouvelle rubrique « littérature BDSM », histoire de vous présenter les lectures que j’ai pu faire. Loin de moi, l’idée de me la jouer critique littéraire, je vais juste donner mes impressions, mes sentiments sur des livres que j’ai pu lire mais sans spoiler les histoires bien entendu.

Le plus dur est de choisir le livre dont j’ai envie de parler pour le premier article de cette section , j’en ai lu beaucoup mais je ne parlerai pas de tous parce qu’il faudrait que je les relise pour pouvoir en parler correctement, certains ne m’ayant laissé que peu de souvenirs…

Je vais commencer par parler du dernier livre que j’ai lu, au moins il est encore frais dans ma mémoire, il s’agit de  » journal intime d’une femme soumise » de Sophie Morgan aux éditions City.

9782824602585

Sophie Morgan livre un témoignage unique. Indépendante, la trentaine, elle a du succès dans sa carrière de journaliste. Intelligente, drôle, elle pourrait être votre voisine… A ceci près que, dans l’intimité de sa chambre, Sophie est une femme soumise qui a décidé de se laisser dominer par des hommes. Pour leur plaisir mutuel. Sophie raconte tout. De sa première fessée jusqu’aux punitions qui font perler les larmes. Elle révèle les coulisses de son expérience avec franchise. Poussée dans les limites de plus en plus sombres du plaisir, elle s’interroge : où s’arrêter et comment concilier cette sexualité avec sa vie de femme libre et épanouie ? Et c’est lorsqu’elle rencontre James, un véritable Christian Grey, qu’elle comprend ce que la soumission signifie réellement

Sophie nous fait part de son enfance, de son caractère, de son cheminement, de ses difficultés, de ses combats internes, de ses expériences, dans un style d’écriture simple, léger avec des notes d’humour. La lecture est vraiment agréable  mais malheureusement, ce livre n’a pas été pour moi un livre que j’ai du mal à poser, où je cherche la moindre occasion pour aller lire quelques lignes de plus… Pourquoi ? Parce que le début est long… elle y explique ce par quoi elle était attirée dès le plus jeune âge, son caractère etc… c’est important pour connaître le cheminement intellectuel qui l’a menée à la soumission mais pour moi, ça a été trop long. Ensuite parce que je  ne me reconnais pas du tout dans ses envies de soumission ou « motivations »…

Pour moi, de ce que j’ai compris en la lisant, elle est beaucoup plus maso que soumise, elle donne l’impression de ne pas aimer se soumettre et c’est parce qu’elle n’aime pas, qu’elle aime justement,  ça nourrit son masochisme cérébral. Elle donne l’impression que c’est parce que ça la pousse à bout qu’elle prend du plaisir dans la soumission.

Dans certaines scènes, elle se soumet complètement car elle a peur de ne pas pouvoir subir plus… elle ne veut plus être frappée donc elle obéit. Pour ma part, je n’obéis pas par peur des coups, mais parce que j’aime Lui obéir, j’aime quand Il ordonne quelque chose, j’aime Lui faire plaisir… Dans le livre, elle dit souvent se sentir vraiment humiliée, en colère contre son dominant. Pour elle, l’appeler Monsieur est humiliant par exemple, elle n’aime pas du tout…

J’ai beaucoup de mal à la comprendre car on voit bien malgré tout qu’elle aime, qu’elle est excitée, qu’elle  a besoin de ce genre de relation mais son fonctionnement m’échappe… elle se sent humiliée dans des situations dans lesquelles moi je prend beaucoup de plaisir et que je trouve complètement normal quand on est soumise. Pour moi, m’agenouiller devant mon Maître n’a rien de rabaissant, d’humiliant, c’est normal, je suis à ma place à Ses pieds et je m’y sens bien.

Pour conclure, j’aime les livres où je peux me reconnaître dans la soumise de l’histoire, pas forcément complètement mais au moins dans les grandes lignes et ici ça n’a pas été le cas du tout. Par moment, ce livre m’a mise un peu mal à l’aise par rapport à ses ressentis assez violents… Mais il n’en est pas pour autant un mauvais livre, il n’est juste pas pour moi… ou alors j’ai mal compris ce qu’elle a essayé de transmettre.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Elenna
Charger d'autres écrits dans Littérature BDSM

13 Commentaires

  1. Anaëlle

    17 février 2016 à 8 h 17 min

    Bonjour Elenna,

    Comme tu le vois je fais mon petit tour habituel sur ton blog ;)

    Je trouve l’idée de cette nouvelle rubrique très sympa. Je crois que beaucoup comme moi se demande quel livre choisir et je passe parfois des heures à lire les résumés, les avis sans connaître la personnalité de ceux qui les écrivent, ne sachant pas s’ils sont étrangers ou non au BDSM…

    Pour autant je ne suis pas fan des critiques littéraires, des avis à n’en plus finir où on se perd en cours d’article.

    Le quatrième de couverture semblait pourtant prometteur. Ton résumé présente l’essentiel et je trouve que ça apporte vraiment un plus de faire le rapprochement par rapport à ta vision du bdsm. Ma vision colle à la tienne et malheureusement ce livre ne sera donc pas le prochain que je lirai, je m y mettrai peut être mais pas dans l’immédiat.

    Bonne journée,

    Bises
    Anaëlle

    Répondre

    • Elenna

      17 février 2016 à 10 h 36 min

      Bonjour Anaëlle,

      Merci pour ton avis sur cette idée.
      J’espère que tu liras quand même ce livre car j’aimerais bien savoir si j’ai bien capté ce qu’elle nous dit. Comme tu dis notre vision bu BDSM colle, donc je suis curieuse de savoir si tu ressentirais la même chose lors de ta lecture…

      Bonne journée à toi aussi

      Bises

      Elenna

      Répondre

      • Anaëlle

        17 février 2016 à 18 h 11 min

        Ah tu me prends pas les sentiments. J’essayerai donc de le lire, mais pour l’instant il me reste encore 4 tomes à lire de beautiful.

        Bises
        Anaëlle

        Répondre

        • Elenna

          17 février 2016 à 20 h 38 min

          et bien falloir t’y mettre sérieusement alors car j’attends ton rapport de lecture ;)

          Répondre

  2. esclave Alcyone

    27 février 2016 à 10 h 51 min

    Bonjour Elenna

    Voici un livre sur une histoire vraie de notre ami le Vicomte qui est un grand personnage dans le Monde du BDSM,
    Il s’intitule (Gwenn )l’auteur Monsieur le Vicomte
    il y a aussi (le Lien) de vanessa Duriés.
    Et beaucoup d autre encore etc…..

    Elle présente esclavement ses humbles respects à Monsieur Votre Maître
    esclave de son Maître Paul pour le servir et lui donner du plaisir
    http://pony-girl-grand-ouest.blogspot.fr

    Répondre

    • Elenna

      27 février 2016 à 10 h 58 min

      Bonjour esclave Alcyone,

      Je ne suis peut-être pas bien réveillée ce matin, mais je n’ai pas compris, où puis trouver les livres dont vous parlez?

      Merci en tout cas pour ce conseil de lecture,

      Bonne journée à vous,
      Mes respects à votre Maître.

      Elenna

      Répondre

  3. esclave Alcyone

    27 février 2016 à 11 h 43 min

  4. MAÎTRE,N

    1 juillet 2016 à 2 h 15 min

    Très agréable,de lire de si belle choses …jaime beaucoup les réponses d Anaëlle..bisous et à bientôt

    Répondre

    • Elenna

      1 juillet 2016 à 8 h 43 min

      Bonjour Maitre N,

      Merci pour votre commentaire.
      Si vous appréciez les propos d’Anaëlle, je vous conseille d’aller visiter son blog si ce n’est pas déjà fait.

      Je vous souhaite une bonne journée

      Elenna

      Répondre

  5. Andélarius

    2 juillet 2016 à 0 h 09 min

    Bonjour « N »

    Ce blog est le jardin personnel de ma soumise et je n’y intervenais jamais jusqu’a aujourd’hui.
    Votre commentaire m’a interpellé pour 2 raisons:
    1) Bisous et à bientôt ? Vous vous permettez là une familiarité que je n’apprécie en aucun point.
    2) Vous vous présentez sous le nom de « Maître N » ? De toute évidence ce titre vous vous l’êtes octroyé tout seul sinon c’est votre soumise qui aurait répondu à ce blog me demandant mon accord pour vous adresser à ma soumise…
    Je me dois vous préciser qu’en aucun cas la soumission de votre propre main pour vous satisfaire, et celà que vous soyez gaucher ou droitier, ne fait pas non plus de vous un Maître. C’est votre soumise qui vous octroira ce titre.
    Pour résumer vous me faites malheureusement l’effet d’un « mort de faim » à la recherche de quelque chose que vous ne trouverez pas ici.
    Si je puis me permettre un dernier conseil, évitez ce genre de conduite sur d’autre blog dont celui d’Anaelle dont vous « appréciez les réponses » car je pense sans trop me tromper que vous aurez le droit à ce genre de réponse de son Maitre.
    Sur ce, non pas bisous et à bientôt mais… Cordialement,

    Andélarius Maitre de Elenna.

    Répondre

    • Elenna

      2 juillet 2016 à 0 h 16 min

      je n’avais rien dit par rapport à la familiarité qui m’avait aussi titillée (mais pas dans le bon sens évidemment) car j’espérais pouvoir voir ainsi votre trace sur mon blog, Maître… et là, je peux Vous dire que même la teigne est en extase et est liquifiée à Vos pieds :)

      Répondre

  6. Drine

    31 janvier 2018 à 18 h 30 min

    Bonjour Elenna,

    Le post date un peu….mais après tout… Je viens de finir le livre …et comme vous ( tu…je ne sais pas) je ressens les même sentiments.
    Soumise depuis longtemps mais pratiquante depuis peu j avoue m être posé pleins de questions….à savoir même si j étais une vrai soumise.
    M entendre dire Maître à mon maître, m agenouillée, obéir me languir de lui le supplier…. voilà mon bonheur ma place et le  » fonctionnement » de notre couple.
    De plus, pour un journal intime….je le trouve bien incomplet sur certain point….trop détaillé sur d autres ( section pâtisserie lol) et bâclé en ce qui concerne la conclusion.
    Personnellement ce qui me gène le plus c est le tutoiement envers son dominant….

    Je découvre votre blog via celui d Anaëlle….

    Merci pour vos récits et expériences….

    Mes respects à votre maître,
    Ma reconnaissance pour vous votre expérience et votre partage.

    drine soumise de Maître Milamber.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

2 jours

Bon une fois de plus, je suis punie d’internet. Les raisons, j’ai parlé sur un…