Accueil Réflexions Un truc à prouver? et à qui?

Un truc à prouver? et à qui?

4
0
328

Je pense et je repense à la surprise que mon Maître m’a faite samedi, à ce moment privilégié et à la façon dont je me suis laissée aller à Lui montrer ce que je ressentais autant dans le plaisir que dans la douleur.

Je n’ai en général aucun mal à montrer le plaisir que je prend, au contraire même, mon « problème », ou plutôt ma retenue se situe au niveau de la douleur…

Pourquoi ai-je autant de difficulté à montrer que j’ai mal? j’ai surement un problème d’ego mal placé, je n’aime pas me montrer en situation de faiblesse… Comme si ressentir de la douleur était une faiblesse, ce qui est idiot puisque c’est juste physiologique… Mais bon j’ai une peur bleue du tonnerre et c’est tout aussi idiot…

Je ne sais pas, c’est comme si je me sentais toujours obligée de prouver que je ne suis pas faible, que je tiens malgré la douleur… A une période, il me semble que j’avais réussi à être plus démonstrative, puis il y a eu cette période où les séances se sont beaucoup espacées et maintenant je me retrouve à mon point de départ sur ce plan là.

Le problème et je m’en rend compte aujourd’hui, c’est qu’en me concentrant à mort pour ne pas montrer que j’ai mal, je ne profite pas à fond du moment puisque je m’enferme trop en moi même pour faire barrage et en plus, pire que tout, c’est que je prive mon Maître d’une partie de Son plaisir qui est de me voir me tortiller, m’entendre couiner à part quand Il ordonne le silence, quoique ça c’est plutot quand je prend du plaisir qu’Il lui arrive de me dire d’être silencieuse… Il me l’a dit samedi « j’aime te voir te tortiller », c’est pour ça que dans nos séances plus SM, Il cherche à me faire danser. Et si elles étaient un poil trop dures car Il veut me voir me tortiller et que le Lui refusant en quelque sorte, Il est obligé de me pousser plus loin, jusqu’à ce que je craque? dans ces cas là, c’est entre autre à cause de mon ego, je suppose que c’est lui le coupable, que les séances seraient à ce niveau d’intensité…

Je pense que j’ai peur qu’Il me prenne pour quelqu’un de faible, peur qu’Il se retienne si je couine trop vite et qu’Il ne soit pas rassasié au niveau sadique… je ne comprend pas vraiment  le plaisir sadique, bien que je puisse avoir des idées sadiques moi même, mais elles ne m’excitent pas, elles m’amusent plus qu’autre chose… d’où vient il? de la puissance des coups donnés ou des conséquences visibles telles que rougeurs, « danse », couinements? les 2 peut être…

A mon avis, plusieurs peurs se mélangent… dont une qui vient d’une très grosse connerie que l’on lit souvent de la part de personnes ne connaissant rien ou ne comprenant rien à notre monde… comme quoi les soumis sont des personnes faibles, sans personnalité et que c’est pour ça qu’ils choisissent d’être soumis… ben voyons… donc je dois chercher à prouver que non, je ne suis pas faible… Mais pourquoi le faire avec mon Maître qui sait très bien ce que je vaux et qui m’aime et me prend comme je suis avec mes forces et mes faiblesses? à moins que ce ne soit à moi que j’essaye encore et toujours de le prouver…

Il serait temps de mettre une grande claque dans les dents de mon ego, je crois que ça me soulagerait, il me met un peu de bâtons dans les roues… je n’ai pas fini de me battre contre moi même, le cheminement n’est pas fini…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Elenna
  • caa748a2f6c58003d5c7eed414a8388d_500

    Ce dont j’ai besoin en tant que soumise

    C’est vraiment délicat de savoir exactement ce dont on a besoin je trouve, on connai…
  • images (6)

    Electron libre

    Il y a quelques temps, j’avais écrit sur le fait de ne pas savoir de quel monde je s…
  • 16142251_113296162515588_3672877131245816484_n

    Une question intéressante

    Ma fidèle lectrice et amie grâce à qui je me suis vendue hier pour mon retard de publicati…
Charger d'autres écrits dans Réflexions

4 Commentaires

  1. soumiseamazone

    23 mai 2016 à 22 h 10 min

    Bonsoir Elenna,

    Ton article est très touchant. Comme je comprends tes questions sur ce point. Ce n’est pas facile de se dévoiler intégralement. Et satisfaire nos Maîtres est un désir si puissant que, par moment, nous luttons pour leur offrir ce que nous pensons qu’ils attendent de nous (dans ton cas, Le laisser aller le plus loin possible dans le sadisme), tout en sachant que l’effet produit est l’inverse de ce que nous cherchons…
    Tu as raison, le chemin est sans fin… J’aime les liens car avec eux, je ne suis plus obligée de me demander si la position lui plait, si je ne suis pas trop ridicule, etc, etc…
    Mais ce qui est génial dans la douleur, c’est qu’elle t’oblige à lâcher-prise, sans pouvoir maitriser le phénomène (merci l’adrénaline !). C’est pour ça, je crois, que j’aime les séances intenses. Pas pour la douleur en soi (je ne suis pas une « vraie » maso) mais pour ce qu’elle permet. Pas à pas, ton égo apprendra à passer de la parole aux murmures, jusqu’à devenir silencieux…
    Et je suis d’accord avec toi, les soumises ne sont pas faibles ! Car il faut une grande puissance intérieure pour vivre ce que nous vivons. Une grande puissance et de grandes et belles valeurs. Nous sommes magnifiques dans notre capacité à être des femmes, pleines et entières. Telle est ma croyance :-)

    Belle soirée à toi,
    soumise amazone

    Dernière publication sur Soumise Amazone, Journal très intime d'une soumise, écrit pour son Maitre : Donjon improvisé

    Répondre

    • Elenna

      23 mai 2016 à 22 h 17 min

      bonsoir Soumise Amazone,

      moi la douleur va me détendre et m’ouvrir jusqu’à un certain niveau d’intensité, dépasser ce point, comme je ne veux pas craquer, tenir coûte que coûte, je vais m’enfermer en moi même et là, c’est un peu mort pour que je me laisse aller, je suis dans le pure contrôle, mais c’est vrai que si on va encore plus loin, je finis par craquer, bein oui à un moment, ça craque mais il faut vraiment me pousser…

      un coté de moi sait que je ne suis pas faible parce que je suis soumise, mais je ne sais pas pourquoi, il faut à tout prix que je le prouve… c’est là, mon soucis, pourquoi ce besoin?

      merci pour ton commentaire en tout cas et je te souhaite aussi une bonne soirée

      Elenna

      Répondre

  2. M.Gibus

    24 mai 2016 à 23 h 04 min

    Bonsoir Elenna,

    Il est dommage de ne pas vous laisser aller.. Votre Ego agit comme un dernier rempart, et comme vous l’avez si bien décrit, vous entrez alors en « résistance ». Cette résistance psychologique bloque l’effet tant attendu de l’endorphine, hormone du plaisir.
    Les liens (je rejoins les propos de soumiseamazone) facilitent le laisser aller…. La soumise, immobilisée, abandonne le contrôle de son corps, de ses émotions contradictoires, pour se concentrer sur l’unique choix qu’il lui reste: son ressenti.
    La maîtrise de l’ego demande un conditionnement… vous pouvez recourir à une phrase de votre choix que vous répéter mentalement en boucle; Celle-ci sera, à l’instar d’une formule magique, sensée vous laisser dépasser votre égo (par ex: je suis soumise, j’ai le droit de souffrir). Le fait de le répéter va devenir une évidence pour votre corps, et vous délivrer de ce carcan.

    voilà, en espérant que cela puisse aider…

    Bonne soirée
    Et merci pour ce blog
    Maître gibus

    Répondre

    • Elenna

      24 mai 2016 à 23 h 09 min

      Bonsoir M.Gibus,

      Je suis régulièrement attachée et cela ne change rien mais il est vrai que me reciter m’aide mais je n’y pense pas à chaque fois…

      Merci pour les conseils.
      je vous souhaite aussi une bonne soirée

      Elenna

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Libération…

Quand j’ai commencé à parler de mes penchants et que j’ai vu que mon homme ne …